• smart24maintenance

Ecosystème, vous avez dit écosystème ?

Le terme d'écosystème ou d'écosystème d'affaires (Business Ecosystem) est devenu très populaire ces dernières années à tel point qu'il est en est devenu un de ces derniers "buzzword" à la mode. Souvent mal utilisé, il est important de bien le définir pour en déduire toutes les subtilités.

James Moore définit en 1996 les écosystèmes d'affaires comme étant "une communauté économique supportée par l'interaction entre des entreprises et des individus - les organismes du monde des affaires". Cette communauté économique va produire des biens et des services en apportant de la valeur aux clients qui feront eux-mêmes partie de cet écosystème. Les organismes membres vont également inclure les fournisseurs, les producteurs, les concurrents et autres parties prenantes. Même si la notion d'écosystème n'est pas neuve, de nombreux écosystèmes d'affaires ont émergé ces dernières années suite au phénomène de digitalisation et l'apparition des plateformes digitales.

Pourquoi les entreprises devraient-elles utiliser les écosystèmes existants ?


Il n'est pas toujours nécessaire de créer son propre écosystème. La plupart des entreprises peuvent bénéficier des multiples écosystèmes existants. En faire une utilisation appropriée peut être extrêmement bénéfique pour les raisons suivantes :


Accéder à de nouveau canaux de vente Pour la plupart des marchés, développer un réseau commercial propre peut s'avérer être un investissement onéreux. Une meilleure option est souvent d'utiliser une structure ad hoc qui interagit avec l'ensemble de l'écosystème. L'utilisation de "places de marchés" (marketplace) existantes telles Amazon permet à une multitude de petits producteurs ou commerçants de vendre en ligne sans investissements importants.


Développer de nouvelles fonctionnalités et de nouvelles interactions avec ses clients En vue d'offrir de nouvelles fonctionnalités, il n'est plus nécessaire de les développer soi-même ou de les sourcer directement auprès de fournisseurs suivant le vieil adage du "Make or Buy". Aujourd'hui, une entreprise peut directement utiliser celles mises à disposition par un des partenaires de leur écosystème. Ford et BMW offrent de manière similaire des services intégrés basés sur Alexa en vue d'améliorer leur services.


Créer de nouveaux produits et services Il peut être beaucoup plus rapide et efficace de puiser dans l'expertise de partenaires liés au même écosystème plutôt que développer de nouveaux produits ou services en interne, surtout si ceux-ci ne font pas partie du métier de base. Une collaboration avec son écosystème permet ainsi de contrecarrer plus facilement de nouvelles offres et/ou de nouveaux entrants sur son marché. Le cas du système bancaire est exemplatif. De nombreuses banques collaborent avec des startups ("Fintech") en vue de lancer des nouveaux produits financiers dans des délais beaucoup plus courts.


Quelle organisation pour les écosystèmes ?


Suivant la théorie de Moore, les membres de chaque écosystème vont faire coévoluer leurs compétences et leurs rôles et vont tendre à s'aligner eux-mêmes sur la direction d'une ou de plusieurs entreprises centrales de manière à gagner en efficacité. Ces entreprises centrales vont détenir un rôle de coordinateur de l'écosystème, rôle qui peut évoluer à travers le temps. La fonction de coordinateur d'écosystème sera d'apporter de la valeur à la communauté en engageant ses membres à agir en partageant une vision et à trouver des moyens de les faire coopérer de manière efficace et pour le bien de l'ensemble de l'écosystème. Il est intéressant pour le fonctionnement de l'écosystème que ce rôle de coordinateur ne soit pas à priori pris par un des acteurs principaux de celui-ci. Un rôle central et neutre permet également un fonctionnement non-biaisé de l'écosystème.






  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Email